Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2018 1 05 /03 /mars /2018 08:57
ON en DISCUTE ?

ON en DISCUTE ?

Rochemaure - Village de Caractère : Un FUTUR NŒUD ROUTIER RD 86 / RN 102 ?

 

La récente manifestation au Pont du Teil a permis de poser de multiples questions sur les futurs aménagements routiers dans le secteur Meysse – Rochemaure – le Teil.

Il est apparu que des arguments – sauvetage des commerces – bruits - pollutions - dangers  etc. ...étaient avancés par certains élus pour justifier la mise en œuvre TRES RAPIDE d’une déviation- contournement pour la ville du Teil mais ces mêmes arguments n’étaient pas retenus par eux dans le cas de la ville de Rochemaure. Pourtant les trafics routiers annoncés sont voisins  et  le projet de déviation de la RN 102 par le sud de Rochemaure certes  améliorera les conditions de vie des habitants du Teil mais dégradera gravement les conditions de vie des habitants de Rochemaure. Pour ces derniers on parle de « privilégier une politique en faveur d’une mobilité durable (aménagement sur les structures existantes, alternatives à la voiture solo, réflexion sur la mise en place d’un plan de déplacement urbain et d’entreprises et en dernier lieu « une étude de la faisabilité d’un contournement routier » (courrier de Monsieur Weiss vice-président en charge des infrastructures de déplacements, du numérique et des mobilités – 14 septembre 2017).

 

Ce transfert de nuisances n’est pas évoqué : Pourquoi  cette différence  de traitement ? Pourquoi ce « deux poids, deux mesures » ? pour traiter les mêmes maux .

 

Malgré la tempête de neige le collectif de citoyens s’est réuni mercredi 28 Février pour exprimer ses préoccupations concernant le rendu public du diagnostic (PARTAGÉ?) de l'étude de circulation menée par le CEREMA pour le compte du département d’Ardèche (durant l’automne 2017).

 

Prenant en compte les engagements précis qui ont été signés par M. Hervé Saulignac, Madame Dominique Palix, Monsieur Robert Cotta, Monsieur Francois Jacquard et Monsieur Pascal Terrasse.

Il ne serait pas admissible que ces engagements écrits et MULTIPLES de ces élus ne soient pas scrupuleusement tenus.

 

En particulier lors du diagnostic "partagé" qu’élabore le bureau d’études CEREMA pour le compte du département 07, il serait inconcevable que les partenaires identifiés soient  simplement tenus informés et que préalablement à leur présentation publique les documents ne leur soient pas communiqués afin qu’ils puissent valablement les étudier et formuler leurs remarques et qu’ils soient enfin réellement associés au Comité de Pilotage de l'étude (comme cela leur avait été promis).

 

Un courrier en direction de ces 5 élus a été rédigé les priant d'agir en urgence afin que cette participation citoyenne soit réelle et non simplement formelle.

 

ET pour  finaliser un nœud routier que constitue (et constituera, encore plus, dans le futur) la commune de Rochemaure (Village de Caractère !) qui soit une réalisation exemplaire - vitrine des solutions du 21 ème siècle en matière de sauvegarde du patrimoine et du milieu naturel.

 

 

Pour en savoir plus :

CRCR 2 Place de la Mairie 07400 Rochemaure – Internet : rc.rochemaure @ymail.com

Portable : 07.81.79.89.47 –             Blog : taper « rencontres citoyennes rochemaure »

 

Partager cet article
Repost0
14 février 2018 3 14 /02 /février /2018 12:02
                                  VÉRITÉS au TEIL - MENSONGES à ROCHEMAURE ( ou vice - versa ? )
Partager cet article
Repost0
7 février 2018 3 07 /02 /février /2018 09:29

                                                 Rochemaure le 07 février 2018,                             

Monsieur le Commissaire Enquêteur – Enquête Publique 

            portant sur le projet d’établissement du Plan Local d’Urbanisme et de zonage d’assainissement

                                               Mairie de Rochemaure (8 janvier – 7 Février 2018)

 Cher Monsieur,

 

Veuillez trouver ci-joint les remarques et propositions faites suite aux Rencontres Citoyennes « P.L.U.»  des 16/12/ 2017, 6/01/2018, 20/01/2018 et 03/02/2018 qui ont réuni plus d’une soixantaine de participants :

 

       Les principaux quartiers de Rochemaure étaient représentés à cette commission - OUVERTE A TOUS - de la Cité du Barrage au Nord, jusqu’au Sud de la commune (à la frontière du quartier La Sablière - Le Teil).

 

        Tout d’abord, nous ne pouvons que regretter le manque d’ouverture à une vraie concertation qui aurait dû être un préalable à la délibération du Conseil Municipal « cf. Bilan de la concertation et arrêt du PLU du 13.04.2017 ». Pour nous, information ne veut pas dire concertation et encore moins participation, surtout si cette information est incomplète : nous n’avons pu participer à aucune réunion de travail, à fortiori atelier thématique, de la municipalité.

      Nous découvrons un dossier de près de 500 pages, difficile à analyser compte tenu des plans souvent à une échelle trop petite, voire floutés et inexploitables, quand ils ne sont pas contradictoires (cf. les divers plans des zones à risques mouvements de terrain et ceux des plans des zones inondables)

      La méthodologie suivie par la municipalité de Rochemaure pour établir ce projet de PLU soumis à enquête publique a abouti à un appauvrissement de l’analyse et à la perte des informations essentielles à la cohérence du dossier de PLU ; « l’économie » même du Plan s’en trouve remise en cause.

 

      Nous constatons qu’un trop grand nombre d’études connues, financées par des fonds publics et validées par nos élus ou par Monsieur le Préfet, ne sont même pas citées dans le Rapport de Présentation.

      En particulier les études suivantes, publiées ou en cours d’étude, ne sont pas prises en compte dans ce projet de PLU ; à savoir :

 

  • « L’Etude du trafic et des dysfonctionnements » dans la traversée de Rochemaure par la RD 86 menée par le CEREMA (pour le compte du Département de l’Ardèche).
           Alors que le Rapport de Présentation du PLU (RdP) indique que la 86 crée des « nuisances de trafic, nuisances sonores, pollutions », il n’est pas acceptable qu’une étude de cette importance pour l’avenir de Rochemaure, ne soit pas même mentionnée dans ce même rapport. Il n’est pas acceptable encore que les échéances de la première publication de l’étude soient reportées … après la fin de l’enquête publique, alors que le diagnostic partagé devait être rendu avant la fin de l’année 2017. 
          Alors que, en page 114 du RdP, il est indiqué que « la R D 86, support d’un important flux routier tend à sectionner le tissu bâti du bourg centre et entrave sa cohérence », à quoi peut servir cette étude dont le montant est supérieur à 50.000 Euros, si elle n’est pas pour le moins portée à connaissance du public durant l’instruction ? Et quelle crédibilité peut-on accorder au projet de PLU si aucune conséquence n’en est tirée pour ce Plan ? ( Annexe 1 : courriers demandant cette mise à l’étude).
  • Etude la « MOUS » lancée par la Préfecture pour rechercher des relocalisations des familles habitants actuellement en zone inondable : pas même évoquée, ce qui a entrainé un avis défavorable sur ce projet de PLU de la Comcom Ardèche Rhône Alpes et une réaction de la Préfecture. Cette étude a déjà porté à connaissance l’intérêt de réserver des terrains non inondables à des activités artisanales en lien avec ces déplacements ; le PLU n’en tient pas compte ni dans son analyse ni dans ses propositions.
       Il n’est pas concevable non plus que le Règlement de toutes les zones urbaines et non urbaines de Rochemaure interdise, d’une façon ou d’une autre, « les caravanes isolées, les maisons mobiles et les habitations légères de loisirs ». Si ce PLU est approuvé, une frange importante de la population de Rochemaure sera en situation d’illégalité, et ne pourra retrouver un lieu où se poser sur Rochemaure, alors que certains d’entre eux vivent dans la Commune depuis trois générations.

 

  • La prise en compte des recommandations de la Charte Paysagère du Pays d'Art et d'Histoire tel qu’indiqué par l’Intercommunalité, (ex Barres – Coiron) nous parait indispensable.
          En effet, en absence d’une étude AVAP (Aire de Valorisation de l’architecture et du patrimoine, annoncée en p 158 du R d P, mais pas encore démarrée), cette charte, publiée en 2016 pour Rochemaure mais refaite en 2017, contient, malgré ses faiblesses, des documents qui seraient « utiles », comme les préconisations pour les matériaux et les plantations de végétaux qui ne sont pas même mentionnés, (ni à fortiori ne servent de référence comme ils sont prévus).

 

  • La Charte « Village de caractère », signée entre le Département de l’Ardèche et la Commune qui indique que le PADD du PLU « doit clairement, parmi d’autres obligations, énoncer dans ses objectifs la volonté de mettre en avant et valoriser le label « Village de caractère » (caractère obligatoire) ». Or il n’y a aucune référence à la Charte (en PJ), et à ses obligations, alors que certaines dispositions du PLU sont contraires aux engagements (par ex : la préservation d’axes de vue sur le château qui serait remise en cause par création de parking (E.R.N°2)
     
  • L’étude la plus récente et la plus pertinente sur la qualité de l’air financée par le Département et la Région n’est pas même citée : l’étude pourtant menée par Air Rhône Alpes sur le secteur de Rochemaure en 2011, 2012 et 2013 n’est pas reprise dans le PLU, ni les conclusions finales adoptées à l’unanimité des membres du Comité de Pilotage le 04/04/2014 (dont le maire de Rochemaure) (relevés de décisions et copie de l’étude joints).
      Les conséquences de la pollution sur la vie dans le centre du village n’en sont pas tirées.
    Quid de la protection de l’environnement des habitants de Rochemaure ?
          N.B. : Dans ce PLU, l’étude présentée sur la qualité de l’air est ancienne et basée sur une modélisation obsolète. Annexe 2 : Relevés de décisions du Comité de Pilotage de l’étude (8 pages).
     
  •  

Il n’est pas fait référence non plus à un trafic routier, évalué pourtant dans la même étude à plus de 15.000 véhicules/jour en moyenne (chiffre de l’étude de la pollution de l’air) qui traverse le centre de Rochemaure.
     N.B. : les divers chiffres mentionnés dans le rapport de Présentation font référence à des relevés de trafic de 2013 en dehors du centre du village ; chiffres qui sont bien évidemment moindre que la réalité d’aujourd’hui à l’intérieur du village. Aucune évolution de ce trafic sur la période du PLU n’est abordée (alors qu’il est prévu une augmentation régulière de la population dans ce même secteur)
Alors que le RdP évoque en une page détaillée (p28), les nuisances relatives à l’activité de l’aéroport de Montélimar, il n’est fait mention du bruit permanent du passage de la 86 que par une « petite » phrase sibylline : « petit bémol, à relever : les nuisances sonores liées au trafic routier sur la 86 » (cf. p 104 du rapport de Présentation).
Or il est relevé dans le même Rapport que « les citoyens vivent le bruit comme première atteinte à leur environnement». Qu’en est-il de la protection de l’environnement des habitants ?
      Le trafic et le bruit ont aussi une incidence négative sur plusieurs activités économiques dont les café restaurants qui ont leur terrasse à proximité de la route. Peu valorisant, ce type de trafic ne correspond pas à la charte de « village de caractère » qui prévoit de reporter les véhicules en dehors du centre ancien.
     Il pénalise les habitants et les propriétaires qui ont plus de mal à vendre leur logement.
  Les observations consignées dans le document « infrastructures de transport affectées par le bruit » (document 6 F), ne sont pas à la hauteur des enjeux.
 

  • L’étude exhaustive des sources d’eau potable naturelle – véritable richesse de la Commune de Rochemaure et propriétés communales - existe (cf. doc en PJ), mais n’est pas même mentionnée. Pourtant bien que l’on sache que la ressource en eaux sera bientôt un enjeu majeur pour la planète, elle ne comprend ni mesure de protection ni, a fortiori, n’évoque la possibilité de distribution dans le réseau d’eau potable de ces  eaux de sources de qualité supérieure d’ailleurs mise en bouteille pour partie, et  deux à trois fois moins chargées en calcaire que le puisage de Fournier.
    Annexe 3 : TENET Dossier « Histoire de l’Eau à Rochemaure » 13 pages
     
  • L’étude (financée/fonds publics avec participation financière du Syndicat Intercommunal Ouveze Payre ) sur le potentiel hydraulique du massif du Coiron : « évaluation des ressources en eau du secteur ». Bien que la municipalité n’ait pas souhaité participer au financement, cette étude existe, est disponible et instructive pour apprécier notre potentiel aquifère et son niveau de qualité, et méritait d’être prise en compte.
     
  • L’étude sur les mouvements de terrain et coulées de boues sur Rochemaure dite PPRmvt : il se trouve que cette étude a été portée à connaissance pendant l’instruction du PLU ; avec des usages divers : certaines parcelles ont été déclarées constructibles rapidement pour essayer d’échapper aux obligations futures, tandis que d’autres zones, déclarées inconstructibles dans le PPRmvt, sont encore des zones constructibles au PLU, mais pour combien de temps ?
        
           Nous rejetons le principe même que le PPRmvt puisse être approuvé par le biais de l’avis favorable valant approbation du PLU par le Conseil Municipal ; nous avons recueilli trop d’observations et trop d’informations de terrain, et trop de retour d’expériences en contradiction avec les nouveaux plans et nouvelles contraintes pour affirmer que le PPRmvt puisse être adopté en l’état. Avec l’arrêté de 2008 et le règlement adapté pour ces nouveaux plans, il devient trop difficile de s’y retrouver. Pour nous, le Conseil municipal doit pouvoir donner un avis « détaché » du PLU, et préalable à ce dernier.
         
    Ce Plan de Prévention des risques de Mouvement de terrain doit être revu sur un certain nombre de points car il modifie l’économie même de ce PLU : des zones entière de Rochemaure, dont le centre ancien compris dans les remparts debout depuis 1000 ans, deviendraient inconstructibles, tandis que des zones dont on connaît le caractère de sinistralité et de danger seraient réhabilitées. Ce plan mérite des vérifications/validations établies de façon contradictoire et une enquête publique spécifique.
     

« Le Plan Rhône » n’est ni cité, ni à fortiori pris en compte ; or il y est précisé que les « centres d’agglomérations doivent être protégés des crues » ; Le centre de Rochemaure qui est en zone inondable mérite un « traitement » spécifique qui n’est pas même abordé.
        En particulier pour la Départementale 86 qui est inondable également dans sa traversée de l’agglomération. Un système d’alerte aux crues devait également être établi par la Municipalité sous la forme d’un « Plan d’urgence inondations » : ce n’est pas même évoqué.
 

  • L’étude d’une déviation du centre a été abordée par les services de l’Etat et des terrains ont été mis en réserve d’équipement dans les documents d’urbanisme précédents (cf. plan en PJ). Aujourd’hui l’absence, dans ce PLU, d’emplacements réservés pour une déviation du centre du village de Rochemaure par la RD 86, entraine des flous dans les zones contraintes, dommageables aux intérêts des propriétaires de ces terrains (extrait joint).
    Annexe 4 : courriers relatifs à l’étude d’une déviation du centre : 2 pages .
     
              Cette liste des études publiques connues mais écartées, et d’intérêt fondamental pour établir un « porté à connaissance plus complet pour le PLU Rochemaure n’est pas limitative ; elle démontre déjà, s’il en était besoin, que le Rapport de Présentation n’a pas eu la connaissance des éléments nécessaires à son établissement, et qu’il est tronqué d’une grande partie des analyses et des propositions utiles pour l’avenir du village: le PADD en devient biaisé, hors sujet, voire contradictoire.
     
     
     
     
     Les autres défaillances du projet de PLU sont soulignées ci-dessous :
     
  • L’absence d’une réelle prise en compte des risques nucléaires : abordé de façon trop générale, sur un quart de page, avec un plan qui n’est pas à jour (les périmètres ont bougé pendant la période d’instruction), il n’est pas fait mention des  propositions préfectorales d’évacuations dans la rue du Faubourg (sic), au cas où il y aurait concomitance entre une inondation ( = fermeture de la 86), et un problème à la Centrale (ce qui est l’occurrence la plus vraisemblable), ou par la montagne..
                   La référence à la CLI (Commission Locale d’Information), et au système d’alerte n’est pas même mentionnée. Ce risque est à prendre en considération tout autant que les feux de forêts et que la traversée de Rochemaure par les convois dangereux (dont produits nucléaires), et mériterait un chapitre à lui tout seul.
              Annexe 5 : échanges de courriers officiels relatifs à la prise en compte du risque nucléaire (2 pages)
     
  •            Les conséquences du PPRI ne sont pas abordées : rien sur l’impact des crues du Rhône sur la vie du village (commerces, coupure de la 86…), ni sur le fait que des populations entières de Rochemaure actuellement dans la plaine devraient déménager et trouver de nouveaux lieux pour leurs logements (non cité,).Rien non plus sur le foncier et ses conséquences sur la constructibilité, ni sur la coupure de la 86 (ancienne route nationale desservant la Centrale de Cruas), et ses conséquences sur le « plan d’évacuation » en cas d’accident nucléaire sur le site Cruas – Meysse etc.
     
                   La population ne comprend pas que des constructions publiques continuent à se réaliser et à être prévues dans les zones inondables, alors qu’on les pousse à sortir de ces mêmes zones inondables sans leur proposer de solutions de repli.  
     
    A noter que le Rapport de Présentation fait mention de deux plans différents des zones inondées alors qu’ils se contredisent. Le premier d’entre eux datant du PSS de 1981 est obsolète et il est même actuellement faux ; réalisé dans la même période que la nouvelle route départementale qui va à Montélimar (D 11), il n’a pas pris en compte l’impact de cette route (qui fait barrage) sur la hauteur d’eau en amont et en aval, comme il n’a pas pris en compte les vitesses du courant qui peuvent être relevées actuellement.
    Quel est la référence aujourd’hui pour Rochemaure ?
    N.B. : Une analyse plus fine du « nouveau » document laisse apparaître des incongruités et erreurs sur les véritables risques encourus (exemple de la parcelle AK 308, indiquée en rouge (inondable), dont l’inondabilité semble bien virtuelle)
     
    PADD : Les orientations générales concernant le développement de l’habitat sont définies par le PADD qui impose :
                      1)  De lutter contre l’étalement urbain
                 2)  De modérer la consommation des espaces agricoles et naturels en privilégiant l’urbanisation à    l'intérieur de l'enveloppe urbaine
            Nous nous attendions donc à un recentrage du village par une densification des zones anciennes déjà construites (à minima par la constructibilité des dents creuses), et par un moindre intérêt porté aux zones éloignées du centre, couteuses en infrastructures et équipements.
           Or nous constatons l’inverse : les zones de développement recensées sont aux deux extrémités du village : 30 logements à Chauvière, en zone agricole traditionnellement inondable, en limite du Teil, et X logements en limite de la cité du barrage et au chemin de tir, dans des impasses, à proximité de Meysse, alors que le R d P demande d’éviter les développements de construction en impasse
            Cet étalement n’est pas sans conséquences sur les réseaux et leur exploitation : par exemple les eaux usées en bordure du Teil doivent actuellement être reprises par plusieurs stations de relevage pour être ramenées à la station de traitement des eaux de Rochemaure. C’est un système fragile, couteux, et   « contre nature » d’un point de vue environnemental (réseau non gravitaire), qui devra supporter 30 logements supplémentaires…
           Par contre le périmètre des zones constructibles dans le centre ancien s’est particulièrement réduit et certaines dents creuses sont même passées en zone naturelle ; pourtant tous les services et les réseaux sont à proximité, et il n’y a pas de raisons objectives à ce qu’elles disparaissent définitivement du paysage urbain.
           Ces dispositions sont contraires aux préconisations du PADD.
     

Plusieurs autres exemples illustrent dans les différents quartiers de Rochemaure les conséquences néfastes qu’aurait l’adoption de ce projet de PLU pour la commune de Rochemaure :
 

  • Au nord de la commune de Rochemaure - zone qui devrait se densifier – la contre- allée actuelle et les conditions de circulation sur l’axe RD 86 dans ce secteur sont fortement accidentogène – une pétition circule actuellement pour en dénoncer les méfaits-.
         Des Emplacements Réservés ou autres maitrises communales seraient justifiés pour, qu’après une phase d’étude et de concertation, il soit procédé à un recalibrage de cette voie.
     
  • Les zones « agricoles » au nord-est, en bordure du Lavezon étaient, dans le POS précédent valant PLU, en zone d’activité artisanale (Nai). En zone non inondables, elles ont été remises en terres agricoles alors qu’elles ont un potentiel agricole faible, moindre que certaines terres du sud de Rochemaure qui mériteraient un autre intérêt. Cette zone a déjà été évoquée dans un possible panel de solutions proposées aux « inondés de la plaine », mais rien n’en présente la problématique dans le PLU.
     
  •             En lien avec le PPRmvt (ancien et/ou nouveau ?), les secteurs CROZE – FAYSSES présentent une interpénétration et un mélange de zones à risques variés de mouvement de terrain, sans que l’on apporte des preuves scientifiques claires justifiant les circonvolutions du périmètre (cf. étude menée par le CEREMA) –. Le distinguo entre zone à argiles à retrait et zones à mouvement de terrain n’est pas clairement indiqué. Le PPRmvt « nouveau » demanderait à être remis à plat sur ces secteurs, (et pour d’autres raisons dans d’autres zones urbaines historiques de Rochemaure), d’une manière transparente et objective...
     
  •             La non reprise dans ce projet de PLU de la possibilité prévue par la loi de demander, aux logeurs, la création de zones de parkings sur les parcelles privatives chaque fois qu’un PC est sollicité pour un logement (ou contrepartie financière), entraine une obligation de créer des places de parking municipaux en grand nombre, couteux et contraires au cahier des charges d’un VRAI « Village de caractère » dont le cadre est protégé.
                 N.B. : La transformation de RDC de ce qui était autrefois remises dédiées au stockage, commerces,             étables, bergeries etc., ne devrait pas être autorisée car induisant une surpopulation et une demande          accrue de parkings dans le centre ancien ;  Annexe 6 : tableau parkings communaux recensés .
     
  •             E. R. N°1 pour la déviation du Teil :pour cette déviation, le secteur Sud et le secteur « La Plaine de Rochemaure » doivent être clairement délimités en faisant apparaitre sur les plans les parcelles impactées par le tracé envisagé du projet ce qui garantira aux propriétaires de ces terrains d’être expropriés avec une juste indemnisation, et pour les zones non impactées de pouvoir être vendues par leur propriétaires sans contrainte.
     
    Liste non limitative, d’autres éléments étant apparu contradictoires dans le PADD,
     
                Pour tout ce qui précède, l’ensemble des personnes présentes à ces commissions, largement ouvertes à tous, considère que les trop nombreux manques, contradictions, faiblesses du projet, et les erreurs d’appréciations, sont de nature à fausser l’économie du projet de PLU.
               En conséquence elle sollicite de votre part que vous émettiez un avis défavorable à ce projet.
     
    Veuillez agréer, Monsieur le commissaire enquêteur, l’expression de nos salutations distinguées.
     
                                            Les citoyens unanimes présents aux rencontres citoyennes.
     
     
     
     
     
     
    P.S. : N.B. : Règlement d’urbanisme et Loi ALUR
            
           Ni le rapport de présentation, ni aucun document du dossier d’enquête ne mentionne le fait que la commune de Rochemaure est, du point de vue de l’urbanisme, soumise au régime du RNU depuis le 27.03.2017, soit bien avant la date de l’arrêt du projet de PLU.
          Pour une meilleure information du public, il aurait fallu en donner les raisons et préciser que le RNU s’appliquera jusqu’à ce que le PLU soit approuvé définitivement par une délibération du conseil municipal (PLU opposable aux tiers).
     
           Les habitants de Rochemaure qui découvrent le PLU et ses 500 pages et autres documents, ne peuvent être tenus responsables du refus du PLU présenté et d’un maintien en RNU de l’urbanisme du village, alors qu’aucune réunion de travail digne de ce nom n’a été menée depuis 2014, date de l’ouverture de l’instruction du PLU.
            Certains d’entre eux ont déposé des observations dans le registre ouvert à cette période (2014), et constatent aujourd’hui que ce registre a été sorti de l’enquête publique et qu’aucune communication relative à leurs écrits n’a été faite officiellement.
     
     
     
                       Pour en savoir plus : CRCR 2 place de la Mairie 07400 Rochemaure – Port : 07.81.79.89.47 
                           Blog : taper « rencontres citoyennes rochemaure » sur votre moteur de recherche.
                                                        Internet : rc.rochemaure@ymail.com
     
     
     
     
                                                          LISTE des Annexes :
     
  • Annexe 1 : Courriers appuyant cette mise à l’étude : 3 feuillets
     
  • Annexe 2 : Relevé de décisions du Comité de Pilotage de l’étude : 8 feuillets

 

  • Annexe 3 : TENET Dossier « Histoire de l’Eau à Rochemaure : 13 feuillets

 

  • Annexe 4 : Courriers officiels relatifs à cette demande d’étude : 2 feuillets

 

  • Annexe 5 : Courriers officiels relatifs à la prise en compte du  risque nucléaire :                             2 feuillets

 

  • Annexe 6 : Tableau des parkings municipaux recensés : 1 feuillet.
Partager cet article
Repost0
26 janvier 2018 5 26 /01 /janvier /2018 16:05
le 22 Janvier 2018 en Mairie de Rochemaure .......................le 22 Janvier 2018 en Mairie de Rochemaure .......................

le 22 Janvier 2018 en Mairie de Rochemaure .......................

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2018 2 16 /01 /janvier /2018 09:34
Compte rendu de La Tribune de Montelimar 11 janvier 2018

Compte rendu de La Tribune de Montelimar 11 janvier 2018

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2018 7 07 /01 /janvier /2018 14:57
Des citoyens travaillent lors de rencontres largement ouvertes à tous ......Des citoyens travaillent lors de rencontres largement ouvertes à tous ......

Des citoyens travaillent lors de rencontres largement ouvertes à tous ......

Compte Rendu de la                                                                  

 

 réunion de la C.C « Plan Local Urbanisme» Samedi 16/12/ 2017 :

 

Tous les principaux quartiers de Rochemaure étaient représentés à cette commission - OUVERTE A TOUS - de la Cité du Barrage au Nord ...au Sud de la commune (à la frontière du quartier La Sablière – Le Teil).

 

Nous ne pouvons que regretter que, comme souvent, des informations publiques portant sur des documents de cette importance soient faites après délibération du Conseil Municipal sans consultation préalable des habitants.

 

De ce tour de table il ressort une dénonciation de la méthodologie suivie pour établir ce projet de PLU pour la commune de Rochemaure.

 

En particulier il est noté que 3 études sont en cours et pourtant ne sont pas prises en compte dans ce projet de PLU, à savoir :

  • Etude du trafic et des dysfonctionnements dans la traversée de Rochemaure par la RD 86 menée par le CEREMA – le diagnostic partagé devrait être rendu avant la fin de l’année 2017.
  • Etude de l’AVAP (sur la défense et la protection du patrimoine).
  • Etude la MOUS pour rechercher des relocalisations des familles habitants actuellement en zone inondable.
     
    Il est noté aussi qu’au paragraphe 1-5 portant sur la qualité de l’air – l’étude menée par Air Rhône Alpes sur le secteur de Rochemaure en 2011 – 2012 et 2013 n’est pas reprise dans le PLU en particulier les conclusions finales adoptées à l’unanimité des membres du Comité de Pilotage (dont le maire de Rochemaure) le 04/04/2014. Dans ce PLU, l’étude sur la qualité de l’air présentée est ancienne et basée sur une modélisation obsolète.
     
    Il n’est pas fait état  non plus de l’inventaire exhaustif des sources d’eau potable naturelle – richesse de la commune de Rochemaure et propriété communale incluant des mesures de protection et d’utilisation optimale dans le réseau d’alimentation de la population.
     
    La non prise en compte, dans le document proposé, des remarques suivantes ne peut être admise :
     
  • Absence de réserves foncières précises concernant les projets de déviations (prévue : contournement de la ville du Teil par le sud de Rochemaure) et étudiée : (contournement du village de Rochemaure par la Rd 86) entrainent des flous dans les zones contraintes dommageables aux intérêts des propriétaires de ces terrains.
  • Absence d’un Plan de Prévention aux Risques Naturels (P.P.R.N) réactualisé et soumis comme dans le cas du PPRI (Plan de Prévention aux Risques d’Inondations) au vote du Conseil Municipal de Rochemaure préalablement à l’adoption du PLU.
     
    Plusieurs exemples illustrent dans les différents quartiers de Rochemaure les conséquences néfastes qu’aurait l’adoption en état de ce PLU pour la commune de Rochemaure :
     
  • au nord de la commune de Rochemaure - zone qui devrait se peupler – la contre- allée actuelle et les conditions de circulation sur l’axe RD 86 dans ce secteur sont fortement accidentogène – une pétition circule actuellement pour en dénoncer les méfaits.
     
  • Il y a une imprécision sur le devenir des zones agricoles au nord-est, en bordure du Lavezon.
     
  •  Le secteur CROZE – FAYSSES avec son "zébrage" en zones constructibles jouxtant des zones non constructibles sans que l’on apporte des  preuves scientifiques claires le justifiant (étude menée par le CEREMA) – cela demande une mise à plat le traitant d’une manière transparente et objective – soit en déclarant la zone complètement constructible – soit au contraire en la déclarant entièrement non constructible.
     
  • La non reprise dans ce projet de PLU  de la contrainte figurant au POS de Rochemaure de création, au frais des logeurs, de zones de parkings privatifs chaque fois que des transformations visant à multiplier le nombre habitants sur un secteur donné entraine une obligation de créer des parkings municipaux à l’infini, contraires au cahier des charges d’un VRAI village de caractère  dont le cadre est protégé.
    Cela est illustré par ce qui se passe actuellement dans le secteur Rue du Faubourg – Rue de la Violle (centre du Village).
     
  • Le secteur Sud (et le secteur La Plaine) de Rochemaure doit être clairement zoné en faisant apparaitre sur le PLU les zones impactées par le tracé envisagé du projet de déviation de la RN 102 ce qui garantira aux personnes vivant sur ces terrains d’être toutes expropriées dans des conditions correctes permettant leur relogement à l’identique, et pour les zones non impactées de pouvoir être vendues par leur propriétaires sans contrainte.
    Rappelons enfin que les réserves de ce type figuraient encore sur le POS de Rochemaure en ce qui concerne le tracé envisagé du barreau Nord de la ville du Teil (déviation réalisée de la RD 86 pour contourner le centre de la ville du Teil).
     
    Enfin il n’apparait pas clairement quelles sont les collectivités, autres que la commune de Rochemaure, qui ont validé ce projet de PLU.
     
    Pour tout ce qui précède l’ensemble des personnes présentes à cette commission, largement ouverte à tous, rejette ce projet de PLU et demande qu’une nouvelle étude soit faite intégrant les éléments énoncés ci-dessus et qui seront présentés au commissaire enquêteur lors de l'enquête publique du 8 janvier au 7 février 2018 ( Mairie de Rochemaure)
     
                                            Les citoyens unanimes présents à la rencontre.
     
    Pour en savoir plus : CRCR 2 place de la Mairie 07400 Rochemaure – Port : 07.81.79.89.47  
    Blog : taper « rencontres citoyennes rochemaure » sur votre moteur de recherche - rc.rochemaure@ymail.com
Partager cet article
Repost0
13 décembre 2017 3 13 /12 /décembre /2017 18:59
Faits Sociétaux le 29 Novembre 2017 : l'Accès à l'Electricité pour tous .....

Faits Sociétaux le 29 Novembre 2017 : l'Accès à l'Electricité pour tous .....

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2017 4 16 /11 /novembre /2017 11:02
Les taux de pollution mesures par Air Rhone Alpes sont identiques à Valence et à Rochemaure en bord de la RD 86 - ALORS que FAIT - ON ?

Les taux de pollution mesures par Air Rhone Alpes sont identiques à Valence et à Rochemaure en bord de la RD 86 - ALORS que FAIT - ON ?

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2017 6 21 /10 /octobre /2017 10:44
Dossier d'Etude rédigé par IRIS conseil INFRA et MVA Consultancy (présenté et adopté par le Comité de Pilotage du 30/11/07)

Dossier d'Etude rédigé par IRIS conseil INFRA et MVA Consultancy (présenté et adopté par le Comité de Pilotage du 30/11/07)

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2017 6 21 /10 /octobre /2017 10:40
Contournement du Teil par la RN 102 financé .....mais pas le contournement par la RD 86 ........

Contournement du Teil par la RN 102 financé .....mais pas le contournement par la RD 86 ........

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Collectif Rencontres Citoyennes Rhodaniennes
  • : LE COLLECTIF « RENCONTRES CITOYENNES RHODANIENNES », CE N'EST... ...ni un parti politique pour autant il s'agit bien de s'intéresser à l'action politique menée sur la ville ; donc ouvert à tous, y compris aux militants politiques. ...ni un comité de défense pour autant il étudie, analyse et peut proposer des solutions aux problèmes rencontrés sur le territoire communal (ou intercommunal) ; donc ouvert aussi aux associations. ...ni un "club philo" pour autant il s'agit
  • Contact

Pour nous écrire

rc.rochemaure@ymail.com

Recherche